McAfee, victime de la géolocalisation

McAfeeEn novembre dernier, John McAfee, fondateur de la compagnie d’antivirus qui porte son nom et sulfureux personnage impliqué dans une trouble affaire de meurtre au Belize, mettait en scène sur le Web sa rocambolesque fuite vers le Guatamala puis la Floride (cf. Libération et Rue89). L’affaire n’est pas terminée.

McAfee a été localisé par la police à cause du gonzo-magazine Vice qui suivait McAfee dans sa cavale. Celui-ci a posté sur son site Web une photographie de McAfee et du reporter sans prendre la précaution d’enlever les métadonnées du fichier EXIF associé, en particulier les coordonnées géographiques enregistrées automatiquement par le smartphone. Taxé d’amateurisme, McAfee a d’abord prétendu l’avoir fait exprès puis attribué la faute à un stagiaire du journal. En tout cas un internaute a remarqué l’oubli grâce à un outil de lecture de métadonnées de photo comme celui-ci (Vice a enlevé depuis les coordonnées) et l’a mentionné sur son compte Tweeter,  ce qui a conduit à l’intervention de la police.

On n’a donc pas besoin de tatouer ses coordonnées géographiques sur son épaule pour être localisé. Une seule photographie suffit.  John McAfee serait  a priori la première « personnalité » à se faire piéger par une photographie géolocalisée dans une affaire policière. Cas limite, mais à verser au dossier de la gestion personnelle de ses traces électroniques.

Source principale : Scientic American

Une réflexion sur “McAfee, victime de la géolocalisation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s