Second Life. Première leçon de géographie

Une vidéo publiée sur Youtube court les blogs spécialisés (voir par exemple ici). Il s’agit d’une leçon de géographie du monde virtuel Second Life, présentée, comme il se doit, par un avatar. Elle est en anglais, mais la diction lente et articulée du conférencier permet de suivre le discours, même si l’on a été peu assidu à ses cours d’anglais.

Celui qui nous propose cette leçon de géographie habite 2nd Life et s’appelle Magellan Egoyan – Mag pour les intimes- nom emblématique pour un explorateur. Vous en saurez plus sur lui et sa résidence de 2nd Life dans cette vidéo, où il vous fait faire le tour virtuel du propriétaire. Dans son jardin, il a disposé des sculptures, des œuvres d’art cinétiques et il a installé dans sa maison un centre de conférence. Il vous parle de ses voisins virtuels et de leurs goûts architecturaux, plutôt éclectiques.

IRL (In Real Life), Magellan est Geoffrey Edwards, professeur vivant à Québec qui propose, si j’ai bien suivi, des dispositifs de production et de publicité artistique sur 2nd Life.

Dans la série « Conférences du Monde », ce soir : Second Life

Dans la forme, c’est essentiellement une conférence grand public. Le conférencier situe d’abord sur la carte les différentes régions de la zone dont il va parler. Ensuite il présente successivement chacune de ces régions au moyen d’une carte à plus grande échelle. Il donne sur celle-ci quelques caractéristiques et illustre son exposé avec des images qu’il a ramenées de son exploration dans 2nd Life.

Les auditeurs de la conférence posent quelques questions intéressantes : où se trouve le centre de 2nd Life ? Quelles différences faut-il faire entre cartographie et géographie ? Lire les commentaires ici et.

Mais laissons parler un géographe qui a assisté à cette conférence.

Un essai de géographie de Second Life, d’après le récit de Magellan Egoyan

La conférence que M. Egoyan a tenu sur le Web au mois de juillet dernier à propos de ce nouveau « Nouveau Monde » qu’est Second Life est d’un intérêt extraordinaire. Trop de rumeurs et de légendes courent en effet sur cet univers. En tant qu’explorateur, mais aussi habitant de Second Life, M. Egoyan nous donne des éléments de première main tout à fait utiles pour un géographe tentant de décrire cette contrée étrange selon les traditions de sa discipline.

  • Configuration générale et géographie physique :

D’après M. Egoyan, qui fournit en appui de ses dires une carte assez générale, et dont il est difficile de préciser l’échelle, Second Life prend la forme d’un archipel composé de milliers d’îles, la plupart très petites. Seules quelques unes, de plus grande taille, font l’objet d’une description par l’explorateur. On les appelle des « continents ». Magellan en distingue 6 principaux : Northern Continent, Southern Continent, Corsica, Nautilus, Azure Island, Dreamland. La dernière région est constituée d’innombrables îles minuscules.

Northern Continent est constitué de deux ensembles terrestres de forme compacte liés entre eux pour faire une seule unité. Southern Continent est d’un seul tenant, mais une étendue marine le creuse en son centre pour former une sorte de grande baie. Si Corsica est une étendue terrestre plutôt compacte, Nautilus a une côte tellement découpée que c’est moins un continent proprement dit qu’un littoral extrêmement complexe sans véritable arrière-pays. Azure Islands, située entre Northern Continent et Southern Continent, est un conglomérat d’îles de taille moyenne, aux formes plutôt géométriques. Dreamland est la région la plus septentrionale. Les îles minuscules, jetées comme au hasard dans l’océan et qui forment l’archipel de Second Life, ont des formes étrangement géométriques. Si l’on comprend bien Magellan, elles semblent formées à partir d’un patron élémentaire carré, appelé « sim ». Certaines îles correspondent à un seul sim, d’autres à 20 ou 30.

  • Histoire

Il semble que Northern Continent soit le continent le plus ancien de Second Life. Le second à être apparu est Southern Continent. Corsica et Nautilus sont visiblement plus récents. On ne sait rien de la chronologie des autres parties de 2nd Life.

  • Environnement

Northern Continent est, d’après Magellan, la région dont l’environnement est le plus varié. D’après les images qu’il a rapportées, on y distingue de grandes variations climatiques : zones enneigées, végétation qu’on caractériserait de tropicale dans notre monde. On trouve aussi à Azure Islands une zone désertique.
On a peu d’information sur le relief de Second Life. Il semble que le nord de Azure Islands soit plutôt montagneux. On y trouve aussi à l’ouest des montagnes enneigées ainsi qu’un volcan en activité. Rien ne nous est dit de la faune de 2nd Life.

  • Paysage

Il apparaît à la fois très éclectique et très diversifié, mais en même temps plutôt familier à un habitant IRL : les constructions que l’on voit sur la vidéo de Magellan évoquent des modèles architecturaux très courants chez nous : villas, immeubles, stations de ski, résidences balnéaires… D’une manière générale, les paysages semblent plutôt artificialisés.

  • Société

On sait peu de choses des habitants des 2nd Life. Certains semblent riches et célèbres. Une certaine Anshe Chung aurait ainsi fait fortune grâce à ses opérations immobilières. C’est aussi une grande propriétaire terrienne, qui possède le continent de Dreamland. On en tire donc la conclusion qu’il existe dans Second Life une monnaie et donc une économie, thème qui n’est pas abordé dans la conférence.

Magellan parle aussi de groupes qui possèdent des îles ou des ensembles d’îles. Le « groupe » semble donc constituer un type d’organisation de 2nd Life. Un groupe important semble s’appeler Linden Lab.

Sans qu’on ne sache rien sur l’organisation administrative et politique de Second Life, il semble qu’il y ait une planification et un zonage entre zones résidentielles et commerciales, et que le continent du Sud échappe à cette planification. Il existe aussi des zones environnementales protégées.

Un peu comme dans notre monde, les habitants de 2nd Life semblent s’installer de manière privilégiée le long des littoraux. Ils pratiquent certains loisirs courants ici : on a cru reconnaître des stations de sports d’hiver et des établissements balnéaires.

Second Life est en expansion, et il semble qu’une des modalités de cette expansion soit la création d’îles artificielles, ce qui expliquerait leur forme géométrique. Cette particularité s’ajoutant à des particularités climatiques bizarres oblige à s’interroger. 2nd Life serait-il un monde artificiel ?

Nous attendons les témoignages d’autres d’explorateurs pour mieux comprendre cet univers étonnant. M. Egoyan lui-même nous annonce d’autres descriptions, qui pourront nous y aider. A moins que nous ne nous décidions à visiter nous même Second Life, en nous inspirant de notre éminent collègue, Humboldt dans son expédition en Amérique … « 

Second Life, un rêve de géographe ?

Je me contenterai en conclusion de revenir sur la formation de Neal Stephenson, auteur du Samouraï Virtuel (Snow Crash en version originale), roman dans lequel il invente le Métavers et qui est à la source des mondes virtuels. Je cite le texte A propos de l’auteur que l’on trouve dans la version en Livre de Poche du Samouraï Virtuel : «  (…) Il a commencé des études supérieures en physique, pour obliquer vers la géographie quand il s’est avisé que cela lui donnerait l’occasion d’arnaquer un peu plus d’heures sur son temps de loisir, devant l’ordinateur principal de son université. Après avoir obtenu son diplôme et constaté, à sa grande perplexité, qu’il n’y avait aucun débouché pour les physiciens-géographes sans expérience, il s’est mis à explorer des voies de rechange telles que la mécanique automobile, différents travaux agricoles d’une stupidité inimaginable et l’écriture de romans. (…) » .

3 réflexions sur “Second Life. Première leçon de géographie

  1. Discussion intéressant de mon travail. Merci.

    Vous avez vous mon autre document youTube sur la géographie de Second Life, soit « Second Life Geography – Origins »? Moins complet que l’autre, peut-être, mais plus historique dans son regard…
    🙂

  2. Bonjour,

    Je suis étudiante en architecture, et je voudrais vous posez quelques questions pour un travail de sociologie. Si vous voulez bien prendre quelques minutes, ça m’aiderait énormément.

    En parcourant les différents forums sur Second Life, j’ai cru comprendre que c’était les utilisateurs qui créent l’entièreté des espaces. Est-ce exact ?
    Il existe des espaces publiques, est ce que ce sont également les joueurs qui les créent ? Pourriez-vous jouer sans ?

    Comment s’organise le partage du territoire ? Est-ce que chaque joueur à une portion de terrain au départ ? Existe t’il des règlements pour ce partage, (règlement d’urbanisme) ?
    Est-ce qu’il y a différents quartiers ? Si oui, est-ce que ce sont les joueurs qui définissent ces quartiers ou sont ils imposés?

    En résumé, je voudrais avoir des renseignements sur l’organisation urbaine et territoriale dans second life, tout ce que vous pourrez me dire, m’aidera beaucoup.

    Je vous remercie d’avance du temps que vous prendrez.

    Amélie Orlans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s